voyage autour du monde
Vous aimez? Partagez!!!

Mésaventures à l'aéroport de Moscou

aéroportIl y'a de ça trois ans maintenant, je suis partis en Russie avec deux amis pour jouer un tournoi de tennis de table. Rien de bien sérieux évidemment, on a surtout profité du fait que l'université nous offrait le voyage pour visiter un pays qui nous aurait pas forcément attiré sinon. Avant de nous rendre sur les lieux du tournoi, nous avions décidé de passer quelques jours dans la capitale pour visiter et faire la fête. On pensait bien que la Russie était un pays encore quelque peu « fermé » mais on n’avait pas imaginé avant de partir ce qui nous attendait à l'aéroport de Moscou.


Premier combat, obtenir les visas

Mais pour mieux comprendre ce qui nous est arrivé à l'aéroport, commençons par la première difficulté: l'obtention des visas russes.
Un de mes potes a eu la lourde tâche de s'occuper des visas pour les autres. Alors sachez que pour aller en Russie (enfin, pour obtenir un visa à l'ambassade de Russie en Suisse), vous avez besoin d'un motif valable (dans notre cas le tournoi de ping) et d'une attestation des hôtels dans lesquels vous allez séjourner.

En soi, rien d'insurmontable si l'employé qui s'occupe de vous à l'ambassade est de bonne humeur ! Pour l'histoire, un pote moitié Suisse et moitié Américain voulait aussi nous accompagner en Russie ; et pour cette seule raison (le fait d'être moitié Américain), on a refusé de lui accorder un visa (ça doit être les restes de la guerre froide...).
Bref, mon collègue est retourné chercher les sésames une semaine plus tard pour la modique somme d'environ 100 euros pièce.
Quelle ne fut pas sa surprise de voir qu'ils n'étaient valables qu'à partir du lendemain de notre arrivée en Russie (on arrivait le soir à 17:00 et nos visas n'étaient valable qu'à partir du lendemain).

Evidemment, tout était de notre faute (il faut dire que les employés de l'ambassade de Russie sont fort chaleureux) et pas moyen de changer ça dans les délais et sans repayer 300 euros.
On a donc décidé de partir avec ces visas en pensant bien qu'on allait devoir argumenter un peu à la douane...rien de bien méchant !

Direction Moscou

Jour J, départ de Genève direction Moscou avec la compagnie Russe aéroflot (qui était une des pires compagnies aériennes dans les années 90, mais je vous rassure, ça a bien changé depuis).
Une fois à Moscou, arrive le moment tant attendu du passage de la douane... On s'est dit qu'on ferait mieux de chacun se mettre dans une file d'attente différente. Avec un peu de chance, un de nous serait passé sans problème...

Mais c'était mal connaître les douaniers russes !

En moins de deux minutes, on s'est retrouvé les trois, sans passeports, dans une petite salle à part. Là, on ne s'inquiétait encore pas le moins du monde... Après tout, on avait les trois un visa valable pour les deux semaines à venir (c'est pas comme si on avait essayé de falsifier nos papiers) et on pensait pouvoir expliquer notre petite histoire de l'ambassade de Russie.

Dans la pièce, avec nous, se trouvaient aussi deux autres voyageurs qui avaient l'air nettement plus stressés... Ils écrivaient des pages et des pages au crayon papier. Cela faisait peut-être déjà une demi-heure que noue étions assis là et notre imagination s'est mise à tourner... genre « qu'est qu'ils peuvent bien écrire là ? Les raisons qui les ont poussés à rentrer illégalement en Russie ou... leur testament (lol)... ».
Plus sérieusement, après une heure passée là sans nouvelle et surtout sans nos papiers, on commençait à se poser des questions...

C'est là qu'une employée de l'aéroport (ou de la police...) à fait son entrée pour tenter de communiquer avec nous. Vous vous en doutez bien, on ne parle pas un mot de russe mais on pouvait facilement parler français, anglais et allemand ! Mais bon, ce n’était pas encore assez flexible donc on était incapable de se comprendre. On nous amène ensuite devant une machine et on nous fait comprendre de mettre de l'argent à l'intérieur. Et pas juste un peu d'argent, 100 euros svp ! De quoi survivre quelques jours en Russie. Mettez vous à notre place, on a pas nos papiers, on est en Russie et les douaniers vous demande de mettre de l'argent dans la machine... alors vous mettez l'argent dans la machine ! Et là... la machine ne fonctionne pas (monstre chance...) !

S'en suit une ballade d'une heure en zone de transit avec nos copains les douaniers pour aller essayer d'autres machines qui sont elles aussi défectueuses (on ne saura jamais à quoi servait ces machines). Ce n’est vraiment pas de chance... Lassés, les douaniers nous installe sur des bancs (en zone de transit) et nous laisse seuls, sans nos papiers...il est environ 20:00.

Vous connaissez le film « le terminal » ?

aéroport

L'aéroport commence à être relativement vide et on est dans cette zone de transit ou il n'y a rien, à part quelques employés de l'aéroport et quelques voyageurs à intervalles irréguliers qui passent la douane. Comme on nous avait laissé notre bagage à main (on avait évidemment des raquettes de ping et quelques balles dedans), on se starte une petite partie pour passer le temps, sous les regards amusés des passants. Imaginez vous la situation ;)...

On commençait aussi à avoir faim ! On avait évidemment pas accès à la zone où se trouvent les restaurants et les shops... On entreprend donc de demander à nos amis les douaniers (qui avaient disparus depuis un moment) comment on pouvait s'organiser pour obtenir quelque chose à grignoter. Après une petite séance d'échange de signes, on nous envoie une étudiante (qui travaillait à l'aéroport pendant l'été) qui devait nous accompagner dans un restaurant puis nous ramener là ou on était. Elle a accompli son job froidement...mais au moins on avait le ventre plein. Remarquez aussi que c'est la seule personne rencontrée dans l'aéroport qui parlait 3 mots d'anglais (au sens propre). C'est comme ça qu'on a compris qu'elle était étudiante...

Bref, il devait être environ 22:00 et on était de retour dans notre zone de transit avec nos bagages à mains et toujours sans nos passeports ! On s'était plus ou moins résigné à dormir là... vous vouliez faire quoi d'autre ! Nos passeports étaient on ne sait où et personne ne comprenait autre chose que le russe.

Avec le recul, je trouve qu'on a pris la situation vraiment à la cool... Je ne sais pas si maintenant je serais resté aussi calme ! On s'est bien imaginé quelques scénarios catastrophes mais on a jamais haussé le ton et s'était probablement mieux ainsi.

L'inattendue libération

A 00:10, un type qu'on avait encore jamais vu se pointe avec nos passeports et nous dit « you can go now !!! ».
J'aurais pu l'embrasser celui-là... Effectivement, étant passé minuit, nos visas étaient dorénavant valables et ils n'avaient plus aucune raison de nous garder à l'aéroport plus longtemps. Vous croyez qu'ils auraient essayé de nous expliquer ça (même avec les mains!!)... Non ! Ils ont préféré essayer de nous piquer de l'argent en nous laissant nous imaginer un tas de trucs. Mais on était tellement contents de pouvoir passer que ça nous était finalement égal. En plus, nos bagages nous attendaient après la douane, comme par magie !

Maintenant, je repense toujours à cet épisode le sourire aux lèvres. Je me dit qu'on a peut-être (surement même) été un peu naïf de partir avec ces visas...même si on avait pas vraiment le choix. Je me dis aussi que la Russie a encore quelque progrès à faire en matière d'ouverture. Vous savez sans doute que ce pays a obtenu les jeux olympiques d'hiver 2014 ainsi que la coupe du monde 2018. J'espère donc qu'ils auront à l'avenir la bonne idée de faciliter l'obtention de visas touristes et d'augmenter le personnel anglophone (c'est quand même le minimum) dans les aéroports.

Sachez aussi par exemple qu'à Moscou, même les stations de métros sont indiquées uniquement en cyrillique. Imaginez vous un amas de touriste en train de comparer les signes de leur carte avec ceux des panneaux indicateurs...

Et vous, vous êtes vous aussi retrouvé dans une situation étrange ? Pour nous le prochain rendez-vous de ce type aura été en Chine...
Vous n'oubliez rien?!! >>>

Commentaires

Gravatar
Anne-SOOO
30/09/2012 20:26:54

Je suis juste trop fan de ce post, j'aurais vraiment paniqué en imaginant que j'allais me retrouvée en otage politique ou truc du style, mais le "sang-froid" a été avec vous, c'est chouette!!
Mais tu es reparti pourquoi? Pour un tournoi de ping à nouveau? Tu mettras des photos?
Sinon le blog est super !! Bises à vous 2!
Gravatar
novomonde
01/10/2012 18:54:19

http://www.novo-monde.com

Anne-Soooooooooo,
Content que ça te plaise...;)
On est pas reparti! C'est ce qui s'est passé il y'a 3 ans...ça a peut-être changé un peu depuis ;-) (j'espère...)
A bientôt j'espère... Bise
Gravatar
olivier
09/10/2012 17:33:03

http://blog.infotourisme.net/

Quelle galère ! Je ne sais pas comment j'aurais réagi à ta place !
Gravatar
novomonde
11/10/2012 12:52:27

http://www.novo-monde.com

Salut Olivier,
Effectivement, quand j'y repense, je me demande comment on est resté aussi calme! En même temps, je pense que ça nous a évité d'autres problèmes... Y rigolent pas à la douane en Russie...;)
Gravatar
Carnet d'escapades
12/10/2012 12:30:16

http://www.carnetdescapades.com

Pas mal l'anectode!! Vous avez dû bien flipper quand même, félicitations pour le sang-frois! ;-)
Gravatar
Carnet d'escapades
12/10/2012 12:31:40

http://www.canetdescapades.com

je voulais écrire "sang-froid"...faut de frappe, désolée!
Gravatar
amelie
12/10/2012 16:36:34

http://www.voyage-en-amoureux.com

Mais c'est dingue comme histoire quand même?

Digne d'une histoire de Film :).

Je n'ai pour ma part pas encore rencontrer de situation aussi étranger mais j'espère que je serais avec mon amoureux ce jour là...
Gravatar
Michael
18/10/2012 23:32:42

Dude, histoire trop ouf. C'est ça les aventures qui font des bon mémoires. Ah les russes....
Gravatar
Arnaud
06/05/2013 11:00:03

http://www.adiosparis.fr

Malins ces douaniers, de vous demander de payer 100€ pour un coup de tampons :)
Vous avez eu de la chance que les distributeurs ne fonctionnent pas !
Gravatar
Love_Russia
28/02/2017 12:40:24

Je suis d'accord avec vous concernant les difficultés d'obtention de visa russe, ils devraient faciliter davantage la procédure et surtout supprimer les vouchers touristiques que l'on nous demande pour l'obtention de visa. Je ne dis rien par rapport à la police d'assurance sans laquelle évidemment vous n'aurez pas votre visa.

Ce qui m'étonne c'est que l'on vous a laissés embarquer sans visa valide. Normalement la validité de visa est vérifiée au départ (ici Suisse) et si jamais il y a des anomalies, vous n'êtes tout simplement pas admis au vol.

Mais enfin, bravo à vous. C'est bien d'avoir gardé votre sang froid car sinon vous auriez une très mauvaise surprise de leur part. Les services douaniers russes contrôlent les bagages et les documents de voyage plus strictement qu'ici en France.

Commentez l'article

Commentez l'article !