voyage autour du monde
Vous aimez? Partagez!!!

Trek en Suisse: Le Säntis, Appenzell

randonnéeLors de notre récent petit séjour en Appenzell nous avons tout d'abord célébré le 1er août comme il se doit, en vivant une journée 100% appenzelloise... Mais trop de bières appenzelloises n'étant pas bon pour le petit bidon et aussi parce qu'on avait envie de découvrir un peu la région, nous avons décidé le lendemain à nous lancer dans l'ascension du Säntis... Bon je vais être honnête c'était principalement l'idée de Benoit... je soupçonne un peu qu'il voulait tester ma condition physique de randonneuse avant le tour du monde... Mon grand-père m'a annoncé que c'était quand même rude, et j'ai bien senti dans son regard qu'il pensait que ça allait être trop difficile pour moi... Bon en même temps, je n'ai pas franchement une répute de grande randonneuse dans ma famille, c'est des côtés que je maintiens volontairement cachés, ou disons plutôt que c'est uniquement Benoit qui a su trouver les arguments pour me faire marcher sans que je rale...

Wasserauen - Meglisalp

Il est 6h52 quand nous arrivons au petit parking situé juste à côté de la gare de Wasserauen... Alors je vous explique tout de suite, que pour moi qui suis une adepte des grasses mat, et pas franchement une adepte de rando ça a un peu été un choc quand Benoit m'a dit qu'il fallait qu'on se lève aussi tôt! ;) Bon au final, le choix était plus que judicieux étant donné qu'il faisait très chaud ce jour là, donc partir tôt nous a permis d'arriver à notre destination peu après midi et ainsi éviter de marcher sous un soleil de plomb toute la journée... Mais quand même, pour une marmotte apprentie randonneuse c'est un choc j'vous le dis! ;)

Meglisalp

C'est donc à l'heure où d'ordinaire je suis encore dans les bras de Morphée que nous nous sommes mis en route pour la première étape: La Meglisalp. Le départ se fait à Wasserauen qui se situe à 870m d'altitude et Meglisalp est un petit alpage situé à environ 2 bonnes heures de marche et se trouve à 1517m. Ce premier tronçon se fait assez facilement, on commence par une montée assez rude dans la forêt histoire de mettre un peu les mollets en jambe, puis c'est une balade tranquile qui grimpe certes, mais le chemin est bien balisé et la vue est à couper le souffle. Si vous empruntez le même chemin que nous, vous passerez juste au dessus du Seealpsee. La vue est magnifique, et même pour moi qui ne suis pas une grande amatrice du vide je n'ai pas eu deproblème à regarder en bas, c'est dire!

MeglisalpUne fois passé la première ascencion un peu rude on aperçoit déjà notre premier objectif de la journée: la Meglisalp. Il est tout juste 9h du matin quand nous arrivons ici, et nous commençons à croiser les premiers randonneurs qui redescendent après avoir passé la nuit du 1er août soit à la Meglisalp ou au Säntis. L'accueil est super chaleureux! En plus des petites chèvres qui profitent bien de la vie à l'ombre nous avons aussi un vieux monsieur qui gardent les animaux et l'alpage durant l'été. Avec sa pipe dans la bouche et un accent appenzellois bien trempé il a commencé à nous conseiller différents itinéraires pour rejoindre le sommet. Mais je lui ai expliqué que mon grand-père nous avait déjà tracé une route à suivre, et il a acquiessé brièvement. Quand il a appris que mon grand-père était un appenzellois pure souche et qu'il vivait à Gais il a souri, et dit qu'il n'oserait pas le contredire. Nous avions donc le meilleur chemin! ;)

Meglisalp- Wagenlücke

Une fois à la Meglisalp on commence déjà à apercevoir le sommet, et en tant que novice en la matière je me suis naïvement dit:
"Bah ça va, j'sais pas pourquoi mon grand père était inquiet pour ma condition physique... pfff petit joueur"
Bon alors je vous le garanti les apparences sont sacrément trompeuses! wagenlücke
D'après notre petit plan de marche la prochaine étape était la Wagenlücke, située elle à 2075m d'altitude, soit à peine 500m au dessus de nos têtes.

500m ça parait ridicule dit comme ça, mais je vous garanti que quand ça grimpe à pic et que le soleil commence à taper sur vos épaules, cela devient de plus en plus rude. Mais bon, mon grand-père, tout comme Benoit doutait du fait que j'arrive en haut, alors c'était évident que j'allais continuer à monter comme si de rien en gardant la banane! La banane je l'ai gardée jusqu'au sommet, mais par contre les petites pauses pour se ravitailler sont devenues nécessaires! Donc après environ 2 heures de marche supplémentaires nous avons fait un petit en-cas à la Wagenlücke. Bon je vous l'accorde, y a pire comme endroit pour manger son petit pain d'épice appenzellois

Wagenlücke - Säntis

wagenlückeQuand on est à la Wagenlücke, on a l'objectif final bien en vue, et c'est marrant car il y a un petit panneau qui indique: 1h30! C'est à ce moment là que la randonneuse de bas étage que je suis se dit "Hein? quoi? Mais c'est "juste" là"... Ouais bon ok, j'ai oublié de compté les 550 derniers mètres de dénivelé à franchir dans mon calcul super savant! ;)

A partir de ce moment là, les paysages changent, ou du moins les petits sentiers en terres laissent la place à de la roche, des pierriers et des névés. Cela m'a d'ailleurs bien rappelé notre dernières balade au col du Sanetsch, sauf que cette fois ça grimpe à pic! Les cuisses commencent à brûler, et quand il faut prendre des enjambées pour atteindre les "marches" situées 70cm en dessus ça fait mal... très mal...

wagenlücke

Benoit me demandait si ça allait, la seule chose que j'ai trouvé à lui répondre c'est: "Oui nickel, je me sens comme Didier Cuche quand il arrive en bas du Lauberhorn au niveau de mes cuisses mais sinon ça va!"
Mais bon, comme je ne voulais pas perdre la face, et surtout que la perspective de rebrousser chemin me paraissait bien plus périlleuse que de finir l'effort afin de pouvoir savourer une panaché bien méritée au sommet, j'ai continué avec le sourire! Bon en même temps avec un panorama pareil, dur de ne pas savourer chaque instant!

wagenlücke Il était pas tout à fait 13 heures quand nous avons mis les pieds sur la plateforme du sommet du Säntis! Ca fait du bien d'arriver, et la vue est splendide! En Appenzell il n'y a pas d'autre montagne aussi haute, ce qui veut dire que depuis le Säntis on bénéficie vraiment d'un panorama de 360°! Lorsque le temps est clair on aperçoit le Tyrol autrichien et italien, l'Allemagne et même le Mont Blanc!

Par contre j'avoue que mon plaisir a été un peu gaché par le flot de touristes qui se trouvait sur le Säntis! Oui oui vous m'avez bien entendu, des centaines d'américains, japonais, français et suisses sont montés admirer le panorama armé de leur reflexe et avec leurs petits escarpins aux pieds ou en tong... Car oui, il y a un télécabine qui arrive au sommet... Bref je m'en fous, tout ce joyeux petit monde n'aura pas réussi à me gâcher mon plaisir, MOI je suis montée à PIED les gars, ET NA! Moi je l'ai méritée plus que vous ma bière à 8€ (oui oui tarif suisse spécial touriste en montagne)... Mais allez, soyons honnête, même si payer 32 CHF pour redescendre en cabine m'a vraiment scandalisé, je l'avoue je ne suis pas encore prête pour faire l'aller retour en une journée, mes jambes ne s'en seraient probablement jamais remises... Alors merci petit télécabine d'avoir été là pour moi!

Sur ce, voilà encore une petite image de mon petit panorama tant mérité:

Pour résumer:

  • durée : environ 5h à 6h depuis Wasserauen jusqu'au sommet. Pour la descente comptez 4h30
  • montée : 1700m
  • descente : 0m (ou presque)
  • difficulté : Jusqu'à Wagenlücke la difficulté est moyenne, mais le dernier bout est assez escarpé donc il faut vraiment avoir de bonnes chaussures et une condition physique pas trop mauvaise
  • Comment s'y rendre:
    • En voiture: En voiture allez jusqu'au parking de Wasserauen. Pour revenir à la voiture vous pourrez prendre un car postal depuis l'arrivée des cabine jusqu'à Urnäsch, puis un train pour retourner à Wasserauen
    • En transports publics: En train directement jusqu'à Wasserauen, le départ de la randonnée est à 2 pas de la gare
  • prix : Cabine pour redescendre: 32 CHF/personne pour le descente uniquement... Ils abusent un peu... Si vous avez un abonnement 1/2 tarif ou un abonnement générale: 16 CHF pour la descente. Pour un aller-retour en cabine comptez 43 CHF en tarif normal et 22 en demi tarif ou avec un abonnement général

Vous avez déjà pensé à aller faire des petites vacances en Appenzell? Si c'est pas le cas, c'est le moment! ;)


Photos en relation avec cet article

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

Cliquez sur "Link" pour partager ou commenter la photo

Notre e-tin sur la Suisse

Vous n'oubliez rien?!! >>>

Commentaires

Gravatar
LadyMilonguera
15/08/2013 18:12:54

http://talonshauts-et-sacados.com

Randonner dans de tels paysages... quel plaisir !
Gravatar
Jules
17/08/2013 15:34:53

http://rotdenken.wordpress.com

Quel joli parcours ! C'est vraiment une belle randonnée. J'ai beaucoup aimé le passage de l'ancien qui commence à vous indiquer le chemin, mais qui ne tarde pas à se raviser. Je ne connais pas du tout le nord-est de la Suisse. Mais j'irai volontiers y faire un tour, l'Appenzell semble magnifique et les gens très sympas.
Sinon niveau touristes, j'avais croisé plusieurs groupes de Japonais dans le massif du mont Blanc, mais je peux vous dire qu'ils étaient très bien équipés et marchaient d'un bon pas. Mes compatriotes me font plus peur sur le coup, j'imagine les poupouffes en tongs, avec un chewing-gum et un t-shirt où est inscrit "Glamour Chic" et le gars avec les petites baskets à 300€ et le maillot bleu Ribéry (ouch).
En tout cas merci pour la belle randonnée et bon vol !
Gravatar
Benoit(novomonde)
19/08/2013 10:53:54

http://www.novo-monde.com

Salut Jules,
Oui c'était notre plus belle randonnée de l'été... Elle vaut vraiment le coup. Par contre, il faut profiter de la vue en montant car une fois en haut, il y'a quand même bcp de monde (à cause de la cabine qui monte). C'est un poil frustrant en haut mais l'alpage de Meglisalp et et tout le reste de la rando valait vraiment le coup...
Gravatar
annuaire
31/10/2014 12:26:12

http://www.swiss-book.ch/

Je partage le même avis que LadyMilonguera.
Commentez l'article

Commentez l'article !