voyage autour du monde
Vous aimez? Partagez!!!

Randonnée au val d'Hérens : De Evolènes à Nax

Randonnée Vale d'Herens en Valais Il y a deux semaines j'ai tenté une nouvelle aventure : la randonnée entre copines !
Benoit étant parti à l'armée je suis partie explorer un petit peu une région que j'affectionne tout particulièrement: Le Val d'Hérens, en compagnie de Marine, ma meilleure amie depuis la plus tendre enfance.

Pour certains cela peut sonner comme étant une activité tout à fait normale, mais pour ceux qui nous connaissent, ils savent que pour nous un weekend typique serait plutôt shopping, potins en terrasse et mojitos que chaussures de rando et passages de col !

Bref pour cette première aventure 100% nanas, nous n'avons pas fait les choses à moitié ! Un superbe itinéraire dans le Val d'Hérens avec au programme une nuit en cabane et pas mal de mètres de dénivelé !

Direction le Valais donc! Les sacs à main étaient remplacés par des backpacks, les mojitos par du Johanis, mais qu'on se rassure le mode pipelette était bel et bien enclenché pour les 3 jours !

Ballade au lac bleu, Arolla

Pour cette première journée on avait prévu une mise en jambe en douceur. Départ à 8h30 de Lausanne pour rejoindre en train la ville de Sion et ensuite nous diriger en car postal en direction du Val d'Hérens !

45 minutes de routes sinueuses plus tard, nous atteignions l'arrêt dit de la Gouille. De là, un petit sentier qui grimpe à pic les 260m de dénivelé permet aux randonneurs de rejoindre le lac Bleu en une quarantaine de minutes.
Vous vous rappelez peut-être, mais le lac bleu nous y étions venus l'année passée avec Benoit lors de notre tour pédestre du Val d'Hérens

Alors bonne nouvelle : le lac bleu n'a pas changé ! J'étais tombée sous le charme de ce lieu l'année dernière déjà et franchement je crois que pour moi c'est très probablement l'un des plus beau lac de montagne de Suisse...

Jugez plutôt :

lac bleu au-dessus d'Arolla lac bleu, vu depuis en dessus le lac bleu d'arolla

Du Lac Bleu aux Haudères

Après une bonne pause pique-nique et un petit tour du lac nous avons attaqué le chemin du retour en direction des Haudères. L'année passée nous avions rejoint les Haudères depuis le lac bleu en passant par l'alpage de l'étoile. Cette année j'ai voulu emprunter l'autre chemin, plus direct, qui longe la vallée et qui permet de rejoindre les Haudères en un peu moins de 2 heures (en comptant pas mal de pauses photos). ;)

randonnée de Arolla aux HaudèresAlors pour être tout à fait franche, le chemin qui passe par l'alpage de l'étoile est certes plus long, mais aussi carrément plus scénique. Pas que le chemin que nous avons pris cette fois était moche hein, mais le panorama est plus impressionnant en passant par le haut !

Mais pour être honnêtes, avec Marine on était bien contentes que cette première journée ne soit pas trop longue ! Après tout, ce n'était qu'une petite mise en bouche (et un test des chaussures de randos neuves de Marine) afin d'être au taquet pour ce qui nous attendait le lendemain !

Une fois aux Haudères on a pris nos quartiers à l'hôtel et sommes parties prendre un petit apéro... On est partie en se jurant de ne pas abuser sur l'apéro car la journée du lendemain s'annonçait sportive... Mouais... Alors disons simplement que nous sommes des filles qui aiment le challenge et qu'on a décidé de mettre un peu de côté les voix de la raisons pour cette première soirée entre nanas à la montagne ! :)

Informations utiles

Transports : La randonnée commence au lieu dit de la Gouille juste avant le village d'Arolla. Il est possible de garer la voiture sur la route, mais il est également possible de venir en car postal depuis la gare de Sion.

Randonnée : L'itinéraire était le suivant : La Gouille (1834m) – Le lac bleu (2092m) – La Gouille (1834m)– Les Haudères (1454m).
Distance totale de la boucle : environ 7km

Hébergement aux Haudères : Nous avons dormi à l'hôtel des Dents de Veisivi. Une bonne adresse pour la nuit. Comptez environ 150€ la nuit avec petit déjeuner.
Petite mention : le restaurant de l'hôtel est vraiment excellent !

De Evolènes à la cabane des Becs de Bosson

Le lendemain c'est de bon matin (et avouons le, avec un petit fond de mal de crâne) que nous sommes parties prendre le bus en direction d'Evolènes. En soi, Evolènes ne se trouve qu'à quelques kilomètres des Haudères et le bout est facilement faisable à pied, mais pour être franche nous avons préféré économiser nos gambettes autant que possible...

Une fois sorties du bus, c'est sous la pluie mais dans la bonne humeur que nous avons entamé la grimpette jusqu'au hameau de Volovron. La montée commence sans grande difficulté sur une chemin tip top nickel (et pour le moment pas trop raide!).

Une fois à Volovron nous avons enfin pu faire tomber les K-way et attaquer les choses sérieuses ! La prochaine étape était annoncée à 2 heures de marche jusqu'à l'alpage de l'A Vieille... Nous savions que rien que pour ce tronçon il y avait tout de même 690m de dénivelé positif – Ouch !

alpes suisses en Valais

Alors effectivement, le moins que l'on puisse dire c'est que ça grimpait sec ! Mais pas de quoi nous démotiver ! le secret ? Un pas régulier et une bonne copine avec qui papoter non stop histoire de ne pas voir passer le temps !

Comme prévu, c'est donc 2 heures après avoir quitté Volovron que nous arrivons à l'A Vieille.

Alpage de l'A Vieille, Valais

Nous avions à la base prévu de nous arrêter à la buvette afin de boire un petit café et manger notre pique nique... Mais ça c'était sans compter sur Roger !

Alors que nous arrivons à l'alpage un monsieur au large sourire nous aborde :

« Ben mesdemoiselles, vous arrivez d'où comme ça ? »

Lorsque nous lui avons dit que nous venions depuis Evolènes, il a eu l'air surpris que 2 nénettes fassent cette grimpette. Ni une, ni deux nous étions invitées à prendre le café sur sa terrasse !

dormir dans un gîte d'alpage

Nous avons fait connaissance avec les 3 employés roumains qui s'occupent des vaches et préparent le fromage d'alpage durant l'été, avons visité le petit gîte que Roger venait tout juste d'inaugurer, on a profité du soleil qui avait refait son apparition sur la super petite terrasse, mais avons par contre décliné l'offre très généreuse de cette joyeuse équipe de rajouter un petit « schluck » de Grappa dans notre café (Aux vues de la suite de la grimpette je peux vous jurer qu'on a bien fait de décliner cette partie!)

Au final, à l'A Vieille on avait prévu « une petite pause pique-nique », mais au final nous nous serons presque arrêtées 2 heures ! Que voulez-vous, le sens de l'accueil des valaisans est sans faille ! (oui oui, je le pense vraiment, je ne dis pas ça parce que j'en ai épousé un il y a 3 semaines... Promis!) :D

marmottes en liberté, ValaisBref c'est bien revigorée qu'on s'est remises en route pour attaquer le dernier morceau ! Une fois que l'on quitte les fermes on commence par monter tranquillement dans l'alpage. D'ailleurs si vous passez dans le coin garder bien les oreilles et les yeux ouverts ! Le coin regorge de marmottes et c'est assez facile de les repérer en écoutant leurs petits sifflements tout mignon.

Ben quoi ? Un peu de mignonnerie c'est exactement ce dont vous aurez besoin pour attaque le bout final ! 610M de dénivelé, rien que ça ! Le tout dans un pierrier qui par moment vous donnera presque l'impression de marcher sur la lune.

L'avantage ? Tout au long de la montée on peut admirer la cabane qui trône fièrement au sommet : avec l'objectif final en ligne de mire tout passe plus facilement !

dans le pierrier, pas de Lona

Enfin... Je dis ça, mais pour le coup nous avons tellement trainé à la pause déjeuner qu'une fois arrivées au pas de Lona nous étions aux premières loges pour voir s'approcher l'orage avec toujours cette fichue cabane qui nous narguait depuis en haut.

C'est donc sous la pluie, avec le vent et dans le froid qu'on aura fini cette seconde journée ! Crevées, mais totalement sous le charme du Val d'Hérens, une fois de plus !

Edelweiss dans les Alpes suissesD'ailleurs si vous passez dans le coin, pensez bien à garder les yeux ouvert le long du sentier juste avant votre arrivée à la cabane!

Nous sommes tombées sur des dizaines et des dizaines d'Edelweiss!. C'était le long du chemin entre le pas de Lona et la cabane pour les curieux

Par contre on vous rappelle qu'il est strictement interdit de les cueillir hein, donc on touche avec les yeux comme dirait les mamans!

Informations utiles

  • Départ : Les Haudères ou Evolènes
  • Arrivée : Cabane des becs de Bosson
  • Itinéraire : Evolènes (1360m) – Volovron (1685m) – L'A Vieille (2370m) – Pas de Lona (2787m) – Cabane des Becs de Bosson (2985m)
  • Dénivelé positif : 1700m
  • Dénivelé négatif : Aucun... désolée de vous décevoir
  • Durée : Comptez entre 6h et 6h30 de temps de marche
  • Difficulté : Moyenne

Dormir à l'alpage

Je vous parlais un peu plus haut de notre rencontre avec Roger à l'alpage de l'A Vieille. Alors sachez que ce joyeux personnage vient tout juste de terminer l'aménagement de son gîte à l'alpage. Les petits chalets qui servaient à la base d'espace de stockage pour le foin ont été totalement refait à neuf et permettent maintenant d'accueillir des visiteurs pour la nuit.

Franchement cet endroit c'est juste le paradis pour une soirée hors du temps entre potes !

gîte d'alpage en Valais

Comptez 40.- par personne pour dormir dans ce gîte (petit-déjeuner compris).
Sinon il est également possible de louer une petite cabane en entier : 140.- / nuit. La cabane dispose de 6 lits, une cuisine et une salle de bain.

Pour en savoir plus, voici la page facebook du gîte qui vient tout juste d'être crée : ici

La cabane des Becs de Bosson

Pour notre part nous n'avons pas dormi à l'alpage, mais à la cabane des Becs de Bosson. Située à 2983m d'altitude c'est d'ailleurs l'une des cabanes les plus hautes du Valais et elle offre en théorie une vue à couper le souffle sur tous les environs.

Je dis bien en théorie, car pour le coup nous n'aurons pas vu grand chose... Arrivées sous la pluie et reparties le lendemain dans une épaisse purée de pois ! Ma fois, une raison de plus de revenir que voulez-vous !

La vue sur les alpes suisses

La cabane en elle-même est très sympa ! Tenue par son gardien Marcel ainsi que son équipe réserve un super accueil et une cuisine délicieuse. Pour la petite histoire, dans cette cabane le ravitaillement ne se fait pas par hélicoptère comme bien souvent, mais c'est sur le dos de Marcel que les légumes frais et le lait arrivent au sommet !!! Il laisse une voiture à l'alpage de l'A Vieille et remonte tout le nécessaire plusieurs fois par semaine ! Chapeau !

Cabane des becs de bossons

La cabane a été entièrement rénovée en 2012, du coup les chambres et espaces communs sont absolument nickels ! Bon petit bémol tout de même pour les sanitaires... La cabane n'étant pas relié à l'eau courante cela pose quelques problèmes... Pas de douche, et toilettes sèches. En cabane c'est logique d'avoir des toilettes sèches, et d'habitude elles fonctionnent avec de la sciure. Ici pour le coup je ne sais pas à quoi c'était (désolée je ne suis pas experte dans le domaine), mais franchement l'odeur était atroce. Un mélange d'ammoniac et de vous savez quoi.

Pas d'eau courante veut aussi dire pas d'eau potable à proximité directe (20 minutes de marche pour aller récupérer de l'eau de fonte pour les motivés). Bref, si vous avez le courage je vous conseille de prévoir un demi litre d'eau en plus histoire d'avoir de quoi repartir le lendemain. Vendue à 10 CHF, la bouteille d'eau n'est carrément pas rentable comparée au vin à 16 CHF. :)

Informations utiles

  • Ouverture : de mi-juin à octobre pour la saison d'été. Et dès mi-décembre pour la saison d'hiver
  • Prix de la nuit : 65 CHF par personne comprenant la nuit en dortoir, le repas du soir et le petit déjeuner.
  • Pique-nique : Possibilité de réserver un pique-nique pour le lendemain à 10 CHF / personne.
  • Plus d'informations : site web de la cabane

De la cabane des Becs de Bosson à Nax

Le lendemain matin le réveil est difficile... La nuit a été mouvementée, faute à 2-3 randonneurs lyonnais qui s'était récompensé de leur journée de marche au calvados et qui sont ensuite partis rejoindre les bras de morphée d'une traite, mais en faisant le bruit de 3 tronçonneuses.

Nous espérions voir le soleil à notre réveil... Il n'en sera rien ! Vers 9h nous nous sommes tout de même mises en route en direction du village de Nax.
La descente commence dans un pierrier, dans un paysage juste sublime ! A mesure que nous descendions, le ciel commençait à s'éclaircir !

vue à la cabane des becs de bosson

Cette première partie de descente était bien tranquille, trop tranquille j'ai envie de vous dire même ! Je savais qu'en terme de dénivelé nous avions pas mal à descendre, et pour le coup la pente douce dans les alpages me paraissait presque trop facile...

paysages lunaire dans les alpes suisses lac louché, val d'Hérens

D'ailleurs notre naïveté nous a bien eu ! Nous nous sommes arrêtées à un endroit sublime pour prendre notre petit pique-nique. En contre-bas nous voyions un chemin qui continuait à descendre tranquillement dans la vallée. Bref, c'est convaincues qu'on allait descendre par là qu'on s'est octroyé notre petit festin.

vue dans les alpes suisses

Oui ben que nenni... 150m après notre spot pique-nique un panneau nous indiquait que notre destination finale se trouvait sur la gauche. A gauche ? Mais ça grimpe !
Oui, alors quand on ne lit pas les cartes de dénivelé correctement, ben on a vite fait de zapper une petite grimpette de 200m.
Alors certes 200m ce n'est pas grand chose... Mais quand psychologiquement on s'était préparé à ne faire que de la descente, je vous jure que ça fait mal !

Col de Cou à Nax

Une fois passé le col, là par contre le suspens est terminé. Le chemin descend non-stop dans la vallée et nous fait plonger de 1300m supplémentaire. La descente paraît interminable, les genoux faiblissent, mais une fois de plus, mettez 2 pipelettes ensemble et elles ne verront pas le temps passer !

Au final il nous aura fallu environ 5h30 de marche pour rejoindre le village de Nax et reprendre notre bus en direction de la ville de Sion.

Un weekend tout simplement parfait comme on aimerait en refaire chaque semaine !

Informations utiles

  • Départ : Cabane des Becs de Bosson
  • Arrivée : Nax
  • Itinéraire : Cabane des Becs de Bosson- Lac le Louché – la Fâche – Col de Cou – Nax
  • Dénivelé positif : environ 200m
  • Dénivelé négatif : environ 1900m
  • Durée : Comptez entre 5h et 5h30 de temps de marche
  • Difficulté : Facile

Voilà, cette fois-ci la boucle est bouclée. L'année dernière nous avions fait les jours 1 à 3 du tour du Val d'Hérens, et cette fois-ci les jours 3, 4 et 5 !

mouton frisé à l'alpage

Pour redécouvrir la première partie de cette randonnée c'est par là.

Pour voir à quoi ressemble le Val d'Hérens en hiver, rendez-vous dans cet article où nous avions emmené 4 filles de Singapour faire un tour en raquette jusqu'au Mayen de Bréona.


Photos en relation avec cet article

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

Cliquez sur "Link" pour partager ou commenter la photo

Vous n'oubliez rien?!! >>>

Commentaires

Gravatar
LadyMilonguera
15/08/2016 18:58:11

http://talonshauts-et-sacados.com

Ce sont des paysages comme ceux-là qui ont contribué à me faire aimer les randonnées.
Gravatar
Patricia
17/08/2016 20:41:21

http://www.chaletlerucher.ch

Petite cachottière qui fait son retour au val d'hérens en toute discrétion ;-) Super récit avec rencontre anecdotique : l'ami roger qui ne rate pas une occasion de stopper les randonneuses !!!
Gravatar
Fabienne
24/08/2016 22:01:36

http://www.novo-monde.com

Hello Patricia!
hehe oui désolée, le séjour était prévu de manière un peu short au niveau du timing... C'était un cadeau d'anniversaire pour ma meilleure amie ;)
J'ai pas résisté à l'emmener dans votre belle région, d'autant qu'elle avait bein aimé le premier article déjà. Mais ce n'est que partie remise, on sera bientôt de retour! :) On a hâte de revenir dans le coin.

Et sinon Roger c'est effectivement un super personnage! Quand il nous a invité à prendre le café on ne pouvait tout simplement pas refuser!
A tout bientôt!
Commentez l'article

Commentez l'article !