voyage autour du monde
Vous aimez? Partagez!!!

Organiser un trek solo pendant son tour du monde : mode d'emploi

organisation trekVous l'aurez surement remarqué, on aime bien la rando et on n'a pas peur de prendre nos sacs à dos, notre tente, quelques jours de nourriture sur nous et de partir à l'aventure en solo pour découvrir un endroit à notre rythme. Ça nous permet en général de visiter des spots plus reculés en prenant notre temps et en limitant aussi les dépenses ! Et si vous voulez notre avis, c'est probablement le meilleur moyen de découvrir des pays comme le Chili ou l'Argentine qui coûtent un peu plus cher mais qui regorgent de parcs nationaux tous plus beaux les uns que les autres.

Si nous avons décidé d'écrire cet article, c'est aussi parce que vous avez été nombreux à nous poser des questions sur l'organisation de ce genre de trek. Vous nous avez demandé ce que nous emportons avec nous, où nous laissons le reste de nos affaires pendant la rando, combien de kgs on trimballe dans nos sacs, etc... Alors on va essayer de vous répondre au mieux dans cet article, en vous montrant que ce n'est pas si compliqué que ça et surtout que c'est accessible à tous... Il n'y a vraiment pas besoin de s'appeler Mike Horn pour partir quelques jours à l'aventure.


Tour du monde : l'occasion idéale de se mettre à la rando !

Lorsqu'on voyage comme nous autour du monde, le trekking et la randonnée s'imposent presque comme une évidence. C'est vrai, lorsqu'on visite un nouveau pays, une ville, un parc... on le fait la majeure partie du temps à pied. Et pour être honnête, avec le recul, je pense que Fabienne et moi on a plus marché pendant les 16 derniers mois que pendant les 10 années qui ont précédé ;). Maintenant, marcher nous paraît plus naturel que jamais.

trek lama

Et puis marcher c'est la liberté d'aller où ça nous chante, c'est gratuit, ça permet aussi d'apprécier doucement un endroit, de prendre des photos, de réfléchir... Et ça tombe bien, pendant un voyage au long cours, du temps on en a plein... il serait donc trop bête à notre avis de tout visiter en bus, en tour organisé à 200 à l'heure alors qu'il y a tellement de choses qui se visitent très bien par soi-même et à pied...

Et entre les visites/ballades à pied et les randos en autonomie sur plusieurs jours, il n'y a vraiment qu'un pas (contrairement à ce que beaucoup de gens pensent). Il suffit d'avoir le matériel adapté, une bonne carte, quelques vivres, de mettre vos craintes de côté et d'y aller quoi ! Promis, vous n'allez pas vous faire attaquer par une armée de tarentules et de serpents pendant votre sommeil ;)...


Guide ou pas guide pour partir en trek ?

trek lamaAlors on a rencontré pas mal de voyageurs qui ne se posaient même pas la question... Pour eux un trek ça se fait en groupe organisé avec un guide ! Mais d'après nous, ça vaut la peine de se demander si c'est vraiment nécessaire . En effet, partir en groupe (à moins que vous ayez les moyens de vous offrir un tour privé) ça implique :

  • que vous devrez vous adapter à vos compagnons d'aventure (rythme, pauses, caractère).
  • que vous devrez suivre le programme préétabli... peu de place à l'improvisation.
  • ça coûte en général beaucoup plus cher que de partir seul (et sur un long voyage, le budget c'est important).

Alors c'est vrai que de partir avec un guide/tour ça a un côté rassurant et souvent, vous n'aurez pas besoin de porter le matériel de camping ni la nourriture (on avait d'ailleurs testé un trek organisé dans la cordillère blanche). Si vous avez un bon guide, vous aurez aussi plus d'informations/explications sur les lieux visités. Mais au-delà de ça, est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle? D'après nous, pas toujours ou même pas souvent. Pour nous, partir en solo ça signifie surtout:

  • indépendance et flexibilité totale pour le rythme, l'itinéraire...
  • tranquillité absolue.
  • moins cher c'est difficile;)... parfait pour notre budget de tourdumondistes.
  • choisir et cuisiner ses propres menus.
  • carrément plus gratifiant et exaltant que de partir en groupe organisé... vive l'aventure quoi !

trek aventure

Donc renseignez vous d'abord bien sur l'endroit que vous aimeriez visiter, puis posez vous les bonnes questions... D'après nous, vous aurez besoin d'un guide/groupe organisé si :

  • les sentiers sont peu/pas balisés et que vous n'êtes pas un randonneur chevronné.
  • vous vous lancez dans un trek/ascension un peu technique et que vous n'avez pas ce genre d'expérience.
  • Si c'est obligatoire ! Nous avons visité des parcs où il était clairement spécifié dans le règlement qu'il était interdit de randonner sans guides (par exemple la cordillère blanche vers Huaraz, le Cotopaxi ou toutes montagnes plus hautes que 5000m en Equateur...). Alors même si parfois ça peut parfois paraître stupide, s'il y'a des règles il vaut mieux s'y plier.
  • vous ne pensez pas pouvoir porter votre matériel de camping et nourriture (encore faut il essayer une fois pour le savoir;) ).

Sinon, lancez vous et tentez l'expérience... Promis vous ne le regretterez pas;). Même Fabienne qui n'était de loin pas une grande randonneuse adore ;)

trek fabienne

Où trouver les infomations pour organiser son trek

Alors jusqu'en Patagonie, on avait toujours réussi à s'en sortir en lisant des articles de blog sur le net, en discutant avec d'autres voyageurs dans les auberges ou en allant glaner des informations dans les agences de voyage en faisant mine de vouloir acheter un tour. L'objectif de cette étape de recherche est de :

  • pouvoir juger si le trek n'est pas trop difficile (dénivelation, nombre de kms). La première fois surtout, n'ayez pas les yeux plus gros que le ventre... Vous saurez ensuite mieux ce que vous pouvez vous permettre de faire.
  • d'estimer le nombre de jours de marche pour acheter la nourriture et le carburant.
  • de savoir où sont les bivouacs potentiels.
  • de savoir s'il est possible d'acheter de la nourriture en route. Franchement, ne trimballez pas des kgs de nourriture dans le sac si vous savez que vous allez avoir la possibilité d'acheter des vivres en route (même si c'est rassurant;)).
  • d'être certain qu'il y'aura assez de sources d'eau sur le chemin.

Par contre, pour la Patagonie, on a trouvé qu'il était difficile de trouver des informations sur le net ou ailleurs (agences de voyage, informations des parcs...) pour partir en trek. Du coup on a finalement acheté le Lonely planet Patagonie trekking qui nous satisfait pleinement jusqu'à maintenant. Franchement, on recommande chaudement !


Trekking en autonomie: le matériel indispensable !

Ca y'est, vous vous êtes décidé à partir par vos propres moyens... vous vous demandez maintenant ce que vous devez mettre dans votre sac à dos. Si vous voulez notre avis, n'oubliez pas les choses suivantes :

  • Un bruleur à essence : Si vous partez en solo, il vous faudra bien de quoi cuisiner qqch de chaud non ? (vous pouvez aussi manger du pain pendant 4 jours mais ce n'est pas l'idéal)... On vous conseille pour le coup de choisir plutôt un brûleur à essence type MSR. En effet, ces bruleurs fonctionnent bien avec de l'essence, du diesel, de la benzine blanche... et sont très performants. Le problème du gaz c'est que vous n'en trouverez pas partout et que le système de fixation du brûleur peut changer en fonction du pays/continent... Imaginez, vous arrivez avec votre brûleur européen aux USA et impossible de le fixer sur les bonbonnes de gaz... un peu con non ? (c'est du vécu)...De plus, les brûleurs à essence fonctionnent parfaitement à haute altitude ou par des températures négatives (ce qui n'est pas forcément le cas du gaz).
  • La tente : Il vous faut une tente assez grande pour y mettre votre sac à dos (par exemple on a une tente 3 places alors qu'on est 2) et pouvoir dormir confortablement. Je vous promet qu'il n'y a rien de pire que de marcher alors qu'on a mal dormi. Idéalement, votre tente doit être en double couches bien séparées sur toute sa superficie (ça évite la condensation à l'intérieur de la tente et améliore beaucoup l'imperméabilité) et être la plus légère possible. Après, si vous ne prévoyez pas de camper dans des conditions extrêmes, vous pouvez trouver des modèles avec un bon rapport qualité prix (celle-ci par exemple ou celle-ci).
  • Sac de couchage et matelas de sol : Nous avons opté pour des matelas de sol gonflables, léger et assez épais (comme celui-ci) qui sont d'après nous bien plus confortable que les tapis de mousse. Pour le sac de couchage, prenez un modèle adapté aux températures que vous allez rencontrer. Pour le Pérou, la Bolivie et la Patagonie, nous avons acheté des sacs avec température de confort de -10 degrés, qui sont naturellement plus lourd que des modèles adaptés à des températures plus clémentes. Bon si vous avez les moyens, il existe maintenant des sacs de couchage super chauds et pas si lourds que ça... mais il faut casser la tirelire (et c'est d'après nous pas franchement indispensable). Gardez toujours à l'esprit que dormir confortablement est très important si vous prévoyez de marcher plusieurs jours. Plus de conseils pour choisir votre sac de couchage dans cet article.
  • Micropur et/ou bouteilles à filtre : Vous ne pouvez jamais savoir à l'avance si l'eau que vous trouverez en route sera potable ou non. Il est donc indispensable d'éliminer bactéries, virus ou micro-organismes qui pourraient vous rendre très malade et mettre un terme à votre rando. Alors il y'a 1000 façons de faire mais utiliser une pastille Micropur par litre vous débarrassera de toutes les bactéries et autres virus (et ça ne pèse quasi rien). Et si vous pensez que vous ne trouverez pas d'eau bien claire sur votre chemin, prenez une bouteille/réservoir à filtre pour régler le problème. Mais pour l'instant de notre côté on a toujours réussi à s'en sortir seulement avec les pastilles Micropur.
  • Les habits : Alors on a un avis bien tranché sur la question... dans la plupart des cas, vous n'avez pas besoin de la dernière doudoune Patagonia et de la super polaire ultra high tech North Face pour partir randonner. Il vous suffit de penser en couche. En général, 3 couches suffisent pour quasi toutes les situations :
    • un T-shirt manches courtes ou manches longues en contact avec la peau (il vaut mieux éviter le coton qui reste facilement humide avec la transpiration)
    • Une polaire ou doudoune pour avoir chaud... une polaire Quechua coute 15€ (on ne veut pas faire de la pub mais bon ;) )
    • Une veste coupe vent imperméable. Si vous devez investir de l'argent, c'est probablement pour cette couche ;)

    leggins fleursSi vous pensez que vous risquez d'avoir froid, vous pouvez toujours rajouter une couche thermique en haut ou sous le pantalon. Là aussi vous pouvez investir pour du super technique super cher... mais par exemple pour Fabienne un leggins acheté 2€ sur un marché fait déjà très bien l'affaire ! Pensez aussi à prendre un bonnet, des gants et une bonne paire de chaussette pour avoir chaud aux extrémités. Mais attention, ne prenez pas trop d'habits de rechange (du poids pour rien)... qu'on parte 3 ou 9 jours, on prend exactement le même nombre d'habits (2 paires de chaussette, 2 t-shirt, 2 sous vêtements, 1 polaire, 1 coupe vent, 1 pantalon, 1 paire de gant, 1 bonnet)...ça ne sert à rien de vouloir sentir la rose en trek ;)

  • les chaussures : Le débat sur les chaussures pour un tour du monde mériterait à lui tout seul un article (qu'on écrira surement une fois) mais à notre humble avis, il n'est pas nécessaire de partir avec des chaussures de marche hautes dans le 95% des cas. On affectionne tout particulièrement les chaussures basses, légères et imperméables (et comfortable) type Salomon qui conviennent très bien dans la majeure partie des cas. Pour plus d'informations venez découvrir l'article d'Allibert Trekking sur comment choisir ses chaussures de randonnée.
  • les bâtons de rando : Alors franchement on était pas sûrs de notre coup au début du voyage en partant avec des batons mais maintenant on est plus que convaincu. Ils sont absolument indispensables pour atténuer un peu les charges sur les genoux quand on marche avec les sacs à dos bien remplis sur plusieurs jours. S'ils peuvent aussi aider à la montée, ils sont d'autant plus précieux à la descente pour soulager les jambes et avoir de meilleurs appuis. Ne partez pas sans eux ! (ahhh oui et les bâtons quechua à 20€ font très bien l'affaire... pas besoin de vous ruiner ;) ) Plus d'infos pour choisir vos bâtons de rando par ici.batons rando
  • La nourriture : Avec le matos de camping, c'est clairement ce qui pèse le plus lourd dans le sac à dos. Quand nous sommes partis 9 jours pour nous rendre au Machu Pichu , je ne faisais franchement pas le fier au début. Heureusement que c'est vite mangé ;). Mais alors, qu'est ce qu'on prend comme nourriture quand on part en trek? De notre côté, pour économiser du carburant, on évite tout ce qui se cuit longtemps. On prend par exemple du couscous, de la polenta, des nouilles instantanées qui ne demandent que de l'eau chaude pour être prêts. Sinon on a aussi en général du pain pour le petit-dej et les sandwichs, de la viande/fromage, quelques boites ou sauces... Mais si on part plus de 4 jours,trek cuisine on évite les fruits et légumes frais qui pèsent trop lourd (on essaie d'en trouver en route). On se fait par contre un peu plaisir si on ne part que 3-4 jours ;)...
    Ahhh oui, j'oubliais... Prenez surtout beaucoup de snacks (bonbons, barres de céréales, chocolats, fruits secs...). Franchement, il faut toujours avoir qqch à se mettre sous la dent pour les pauses ! On sous-estime facilement l'énergie qu'on dépense quand on fait de la randonnée en portage (avec tout sur les épaules quoi). Il vaut mieux avoir de quoi remplire un peu les batteries ;).
  • Une bonne carte topographique : Ca peut paraître évident mais il vaut mieux avoir une carte topographique (ou au mois la photo d'une carte) pour pouvoir estimer les temps de marche, les dénivelés, la direction etc...
  • Tout le reste : Ce sont tous les trucs évidents qui ne méritaient pas une explication particulière... Mais ne partez pas sans crème solaire, chapeau, une casserole, couteau, fourchette, lampe frontale, thermos, une petite trousse de secours, lunettes de soleil

Et ça pèse combien tout ça ?

Alors là vous vous dites : « Mais ça doit peser une tonne tout ça... comment on fait pour marcher avec autant de trucs sur le dos ? ».

backpack benoitAlors je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas léger mais ce n'est pas non plus insurmontable ! Quand on part 3-4 jours, Fabienne doit avoir 7-9kgs sur le dos et moi plutôt 12-14kgs. Et évidemment, plus vous partirez longtemps, plus la nourriture va peser dans le sacs. Je pense que les premiers jours du Machu je devais plutôt avoir autour des 17-18kgs. Mais avec les randos, on s'est habitué à ce genre de charge et on galère quand même beaucoup moins maintenant que la première fois qu'on est partis en trek en autonomie.

Alors le secret pour limiter le poids du sac, ce n'est pas d'acheter du matos ultra cher et censé être ultra léger (même si pour le sac de couchage ça peut quand même aider). D'ailleurs, on a tout sauf du matos ultra moderne et technique... Nos sacs à dos Quechua à vide font déjà un certain poids, nos sacs de couchage sont plutôt lourds et notre tente n'est pas non plus la plus légère du genre. Le véritable secret, c'est de ne prendre seulement le strict nécessaire. Ne prenez pas trop d'habits, réfléchissez à la nourriture que vous prenez (l'idéal étant les trucs du genre polenta, couscous ou nourriture déshydratée), prenez seulement une casserole que vous utiliserez aussi pour manger (pas besoin d'assiettes), ne prenez pas 3 litres d'essence de réserve etc...

Si vous souhaitez plus d'informations on vous invite à lire cette checklist du matériel à emporter


Que faire du reste de ses affaires quand on part en trek ?

Alors ça, c'est la question qui vous tracasse le plus  et je pense qu'on a du nous la poser au moins 20 fois ;). Comme je le disais donc, on essaie de prendre le minimum de matos avec nous en trek, du coup on laisse une grosse partie de notre équipement à l'hôtel avant de partir. On vous avait parlé de ces fameuses housses de protections pour sac à dos... Hee bien on fourre toutes nos affaires en vracs dedans (habits, petits sacs etc... en faisant quand même attention à nos ordinateurs), on ferme les housses avec un cadenas et on les mets dans un casier ou dans le local à bagage de l'hôtel. Et si vous jugez, que la consigne de l'hôtel n'est pas suffisemment sûre, faites un petit sac à part avec tous vos objets de valeurs (ordinateurs, argent, téléphones...) et demandez si ils ne peuvent pas le garder dans un endroit séparé et sous clé !

Je vous avoue qu'après 17 mois, je n'aime toujours pas laisser mon ordinateur à l'hôtel quand on part en rando mais comme je n'ai pas le choix, j'ai appris à faire avec. En général, je fais une sauvegarde de toutes mes données importantes sur le cloud avant de partir histoire que si l'ordinateur disparaît, je ne perde pas l'essentiel de mon travail. Pour l'instant, tout s'est toujours bien passé mais le risque 0 n'existe pas et il est possible qu'un jour on manque de chance... Du coup, il vaut mieux prévenir que guérir !


Pour finir, j'espère vous avoir convaincu que partir randonner en solo est à la portée de tous. D'autant plus pendant un voyage autour du monde, c'est un excellent moyen de découvrir un endroit à moindre coûts et à son rythme. Si vous n'avez jamais essayé ce genre d'expérience, on peut comprendre l'appréhension et les doutes que vous pouvez avoir. Mais essayez d'aller au-delà de vos peurs car vous ne risquez finalement pas grand chose. La première fois, trouvez vous peut-être un ou deux compagnons de route et lancez vous ! Vous verrez que les sentiments de liberté et d'aventure qu'une telle expérience procure en valent largement la peine !
Et puis, un tour du monde c'est aussi l'occasion de repousser ses limites, d'essayer de nouvelles choses... alors foncez !

partez en trek


P.S. Si vous achetez un objet via un lien comme celui-ci, nous toucherons une petite commission d'amazon qui nous aidera à maintenir et à faire grandir le site. Evidemment, nous faisons de la pub uniquement pour des produits que nous utilisons et il ne vous coûtera rien de plus ;-)

Vous n'oubliez rien?!! >>>

Commentaires

Gravatar
Anaïs & Maxime
07/12/2014 09:50:17

http://www.visas-vies.fr

En voilà un bien bel article.
Fabienne pas très sportive? On a quand même du mal à le croire après avoir fait le mont hua en 2j au lieu d'un!
Par contre, on est complètement d'accord sur un point essentiel: l'amour pour la marche vient en marchant! Notre premier jour de trek au Népal a été bien difficile. 2mois après, quelques heures de rando ne me font même plus peur! Vos différentes expériences de marche en solo donnent clairement envie et on prévoit d'investir dans du matos pour l'Amérique du sud. A ce propos, pensez vous qu'on trouve du bon matos au Chili? Genre tente, matelas Et sac de couchage?
Bises!
Gravatar
Camille
07/12/2014 10:07:08

Ah cet article est vraiment au top, on est justement entrain de se poser des questions par rapport à nos achats de matériel. Et j'avoue qu'on est pas vraiment des pros de la Rando ... pour le moment pas du tout même....

On se demandait d'ailleurs si une doudoune était vraiment nécessaire pour la chaleur ou si un polaire suffit?
Et pour les duvets, vous les achetez au fur et à mesure en fonction du temps? J'ai pu lire que en prendre un qui va jusqu'à 0 suffit et qu'on peut le compléter dans certaines régions avec un drap de soie qui augmente des degrés...
Bref, cette question du matériel à emporter je commence à fatiguer.... On a regardé vu qu'on a rien pour le moment, on s'en sort pour 1800€ de matériel et franchement ça nous ennuie vraiment de mettre ce budget là dedans...

Merci en tout cas pour cet article, je pense qu'il en aidera beaucoup, moi comprise :D
Gravatar
Benoit(novomonde)
07/12/2014 11:39:20

http://www.novo-monde.com

Salut Anais et Maxime,

ahaha... le mont Hua! On était quand même bien cassé à la fin de cette journée ;). Que des bons souvenirs.
Mais alors tout à fait d'accord sur ce point: l'amour de la rando vient en allant randonner... Il ne faut pas avoir peur de se lancer la première fois pour voir ce qu'on est capable de faire... et après, ce n'est que du bonheur ;). On pense vraiment que la rando, même en solo, est accessible é tous!
Et pour le matos, vous trouverez de bons trucs à Santiago en cherchant. Mais il y'a surtout du matos dans les grandes villes (Santiago, Lima, Quito) et les endroits super touristique genre Cusco, Bariloche... Sinon c'est nada. Après c'est pas forcément bon marché mais nous on a acheté des sacs de couchage à 80$ pièce et c'est largement suffisent (ils ne sont pas super petit et super léger mais chaud!)... et vous devriez trouver une tente et des matelas de sol pas trop cher sans trop de problème (je me rappelle d'une marque de montagne chilienne "Doite" qui avait beacoup de trucs pas cher à Santiago)... Mais bon, ne vous attendez quand même pas à avoir le même choix que chez nous ;)
Gravatar
Lydie
07/12/2014 11:39:47

Merci pour cet article!
ça me motive encore plus à organiser notre voyage dans ce sens! Nos cadeaux de noël sont déjà orienté voyage,..

en tout cas ça fait toujours autant plaisir de vous lire!

à tout bientôt
Gravatar
Benoit(novomonde)
07/12/2014 11:48:36

http://www.novo-monde.com

Salut Camille,

rahhh la question du matos à prendre! un vrai casse tête parfois... mais ne vous inquiétez pas trop, s'il vous manque qqch sur la route, vous pourez toujours l'acheter en route.
Alors pour les doudounes, on n'en a pas et on arrive très bien à faire sans... c'est qu'il y'a quand même une différence de prix entre une doudoune et une polaire! Moi je dirais que ce n'est pas indispensable et si vous avez froid, vous pourrez tooujours rajouter une couche dessous.
Pour les duvet, on est parti avec des tout petit température +15 pour l'asie et on a acheté des nouveaux en amérique du sud... Mais -10 degrés pour des pays comme le Pérou ou la Bolivie c'est quand même mieux pour camper.
Mais ne vous prenez pas trop la tête, s'il vous manque qqch d'essentiel sur la route, vous pourrez toujours l'acheter à ce moment ;)
Gravatar
Laurent
07/12/2014 12:54:59

http://onechai.fr

Benoit, je VEUX le même leggins !!
J'avoue que c'est le truc où je suis souvent un peu coincé les treks. Je ne suis pas compatible avec le mode "en groupe". Ça n'est pas que je sois asocial, mais voilà, je ne suis pas prêt à compromettre sur ma liberté en voyage. Je ne suis pas capable de devoir suivre comme ça toute la journée et trouve ça très frustrant.
Mais je n'ai pas non plus le courage de porter tout ce barda le reste du temps. J'aime bien avoir un sac qui ne dépasse pas les 12/13 kg tout compris durant le voyage donc je n'emporte quasiment jamais ma tente, mon réchaud et tout le tralala :-(
Du coup, j'essaye de trouver des guides le plus souvent non officiels sur place qui peuvent me fournir ça. Évidemment, ça a un coup et ne l'ai jamais fait durant mon année sabbatique faute d'argent, mais maintenant, en partant un mois, c'est jouable.
Et dernier problème, partir seul plusieurs jours en montagne n'est pas très prudent. À deux pas de souci, mais seul, une entorse pour se transformer en cauchemar, à moins que les sentiers soient pas mal empruntés.
Gravatar
Camille
07/12/2014 12:58:48

Oui, je pense que je vais prendre une polaire, veste gore tex etc suffira amplement, sinon ça coute vraiment trop cher !!! Je n'arrive toujours pas à comprendre à quoi sert une softshell si on a une polaire et une goretex....
En tout cas merci pour cet article, il nous a vraiment motivés à nous équiper de manière à pouvoir camper en route !!!
Gravatar
Joana
07/12/2014 13:04:36

http://www.venividivoyage.com

Chouette article comme d'hab !
Aha j'avoue Benoit le legging fleuri te va hyper bien !

J'adore la randonnée donc j'étais déjà convaincue avant même de lire votre article, par contre je ne suis jamais partie seule (enfin sans guide (ou même avec un guide en fait)) en autonomie pendant plusieurs jours. Mais c'est vraiment un truc qui me tente énormément et que je pense faire dans quelques temps (j'aimerais bien le faire sur plusieurs semaines). A force de lire des bouquins et témoignages de gens qui voyagent à pieds j'ai plein d'idées d'itinéraires ou de sentiers de rando que j'aimerais arpenter. Il ne me reste plus qu'à me lancer !
Gravatar
cora
07/12/2014 14:00:25

La randonnée en solo je dis oui oui et encore oui. On vient à peine de finir le tour des annapurnas sans guide et on a tout simplement adoré. Mika était pas trop pour les trek mais maintenant il est convaincu. Le fait de le faire sans guide nous a permi de prendre notre temps, de faire les détours que l'on voulait effectuer, et même de prendre un jour off pour en profiter. Personnellement mon amour de la randonnée est apparue après un trek en autonomie de 5 jours dans les Alpes. Tous simplement magique !!!
Pour le matériel, on pensait faire comme vous donc cela nous conforte dans notre choix. Pour le moment, nos duvets sont seulement de + 10 degrés.
Par contre pour le réchaud nous avons que le modèle à gaz primux. Est il possible de trouver des recharges en amérique du sud ou à défaut un brûleur à essence ?
En tous cas merci pour ces précieux conseils. L'idée de se renseigner dans une agence de voyage j'y avais pas pensé !!! Mais je prends note.
Gravatar
Mochila
07/12/2014 20:42:53

http://deuxpasdecote.wordpress.com/

Très bon article comme toujours! Par contre, ce n'est pas de la randonnée solo mais sans guide. Parce que dernièrement, j'avais bien envie de me lancer en solo sur le trek de l'ingapirca mais partir seul(e dans mon cas) sur un tracé qui est très peu emprunté, c'est aller un peu au devant des ennuis.
Heureusement, ma mère va venir en avril et je vais en profiter pour faire des treks sans guide mais avec mule (pas envie de porter tout cela). Je pense que c'est l'option la plus économique et facile si on ne passe pas par une agence.
J'ai eu l'occasion de randonner dans le parc Cajas près de Cuenca avec une canadienne rencontrée peu avant et c'était vraiment génial. Par contre, avec un sac de couchage 0°C et un drap de soie (et un legging pour le ski, et beaucoup de vêtements), j'ai eu froid. Faites donc attention frileux et frileuses.
Gravatar
tunimaal
09/12/2014 19:51:22

http://www.gaijinjapan.org

Excellent article. A titre de comparaison, lorsque je vais partir faire mon tour du Japon à pied, sur 10,000 km (2 ans), je vais prendre un chariot de randonneur et me balader avec 20/25 kg de matériel (sans compter les aliments et boissons et éventuels souvenirs que je vais collecter tout au long de la marche). Ce qui pèsera le plus lourd sera le matériel qui me permettra de documenter la marche (appareil photo, ordinateur, ...) ^_^
Gravatar
Céline
10/12/2014 14:13:28

Merci pour cet excellent article. Juste pour etre sure, étiez-vous parti dès le début du voyage avec votre tente, bruleur et matelas de sol ?
Je serai en Amérique du sud le printemps prochain et j'avoue que votre trek au Macchu Pichu que vous avez si bien détaillé me donne très, très envie. Mais je ne suis partie pour mon tour du monde qu'avec un sac de couchage + un sac à viande en soie et je n'ai pas de tente, bruleur et matelas de sol. J'espère que je trouverai tout ça à louer ou acheter à Lima. J'espère également trouver un compagnon de voyage pour le trek car comme le dit Laurent, partir sans guide ok mais partir vraiment seule, ça peut vite etre la galère si quelque chose arrive.
Gravatar
Johanna
10/12/2014 14:13:38

http://www.sakavoyager.com

Encore un super article qui va bien nous servir. Je vous avoue que je me pose toutes ces question depuis déjà quelques semaine car nous avons vraiment envie de faire des trek en autonomie. Du coup j'ai une autre question. Nous avons prévu de partir sans tente, pourrons nous en acheter pendant le voyage facilement (Amérique latine par exemple?)
Pour les chaussures nous étions en plein essayage hier et on ne sait toujours pas lesquels prendre...je pense que nous le saurons des qu'une paire nous semblera être une paire de chausson mais bon le choix n'est pas facile :)

Merci à vous deux :)
Gravatar
Benoit(novomonde)
10/12/2014 21:02:35

http://www.novo-monde.com

Salut Laurent,

Tu m'étonnes que tu veuilles le même leggins... tout le monde en rêve! C'est le top de la mode masculine 2014 en Bolivie ;)... Et bonus, il est fourré à l'intérieur en plus ;) (bon ok, j'avoue... c'est celui de Fabienne... mais je le lui pique tout le temps)
Tu vois nous non plus on n'est pas trop trek en groupe... c'est qu'en groupe c'est souvent plus compliqué, il y'a les râleurs, les lève tard, les plus lents, les supers rapides... Pas facile à gérer out ça! Si on part juste les 2, on va à notre rythme et ça évite les prises de tête ;)
Et bien sur je comprend l'argument du poids... Nous ne sommes absolument pas des voyageurs léger ;) contrairement à d'autres (comme Ryan qui part avec qqch comme 8kgs dans son sac... ultraléger!). Mais pour notre défense on utilise absolument tout ce qu'il y'a dans notre sac... mais le matos de camping ça doit bien déjà peser 7kgs (tente, matos de cuisine, sac de couchage, matelas).
Et enfin, effectivement et j'aurais du en parler, il ne vaut mieux pas partir seul en rando en montagne sur plusieurs jours. Impossible de prévoir une entorse comme tu dis... Mais on a tellement l'habitude de partir à 2 que j'avais oublié ce point important ;)
Gravatar
Benoit(novomonde)
10/12/2014 21:11:51

http://www.novo-monde.com

Salut Camille,

Alors d'après nous, une polaire/doudoune plus une couche imperméables genre gore-tex à l'extérieur ça suffit (on avait pris des softshells épaisses au début du voyage mais c'était clairement en trop... on n'utilise jamais tout ensemble) Et si vous pensez avoir froid avec les 3 couches, ajoutez une couche de sous-vêtements thermiques ou qqch du genre.
Gravatar
Benoit(novomonde)
10/12/2014 21:56:30

http://www.novo-monde.com

@ Joana: Merci ;)... et pour être honnête je ne pensais jamais publier cette photo dans un article mais bon... parait qu'il me sied comme un gant ;)
Ouahhh de la rando sur plusieurs semaines!!! nice!!! A quoi tu penses en particulier??? Je suis toujours à la recherche d'inspiration... On attend que tu te lances du coup ;)

@ Cora: Oui, maintenant qu'on a gouté à la rando en autonomie, on ne s'en lasse plus... ça représente tout ce qu'on aime finalement: le faire tranquilou à notre rythme, être indépendant, moins cher... Prochain gros défis pour nous, la boucle O en 9 jours à Tores del Paine ;)... On se réjouit.
Pour les recharges primux de réchaud je ne sais pas... Je vous conseille de vous renseigner à l'avance. Par contre pas évident de trouver un réchaud à essence MSR une fois sur la route... vaut mieux l'acheter en avance
Gravatar
Benoit(novomonde)
10/12/2014 22:02:39

http://www.novo-monde.com

Salut l'ami Gaijin,

Ce que tu t'appretes à faire c'est encore un autre calibre... tu m'étonnes que tu aies besoin d'un chariot de rando... c'est carrément pas envisageable de partir marcher aussi longtemps avec un back pack pour un tel poid ;). En tout cas, j'espère que tu vas bien te remettre de ta mauvaise blessure... tu auras besoin d'être à 200% pour ton Cap 10000 Japon! On se réjouit de suivre ça avec Fabienne d'ailleurs ;)
Gravatar
Benoit(novomonde)
10/12/2014 22:10:32

http://www.novo-monde.com

Salut Céline,

Alors on est parti sans tente mais avec bruleur et matelas au début du voyage. Le truc c'est qu'on pensait bien qu'on allait camper pendant le voyage mais qu'on ne savait pas exactement à partir de quand. Comme on pensait que ça ne serait pas forcément évident de trouver un bruleur à essence en route, on l'avait déjà acheté et on s'est offert une tente à Taïwan quand on en a eu besoin la première fois.
Pour le trek du choquequirao, c'est effectivement une bonne idée de te trouver un compagnon de route au cas ou et pour partager un peu la charge. Côté matos, on a trouvé qu'à Cusco il y'avait encore pas mal de trucs... (au cas ou tu ne trouves pas tout à Lima)... Pas sûr que tu trouves un bruleur à essence mais à gaz c'est certain... tente et matelas de sol ça ne devrait pas poser de problème!
Gravatar
Benoit(novomonde)
10/12/2014 22:22:18

http://www.novo-monde.com

Salut Johanna,

Alors pour la tente ça ne devrait pas poser trop de problèmes... Vous devriez trouver votre bonheur dans les grandes villes d'amérique du sud (Lima, Quito, La Paz, Santiago...). Bon, ne vous attendez pas à avoir autant de choix que chez nous quand même ni à avoir des prix cassé en 4 (du bon matos ça reste cher même en amérique du sud ;) )
Arggghhh les chaussures... encore maintenant, si on devait repartir, on ne saurait pas exactement avec quoi. ça dépend vraiment de ce que vous avez prévu de faire. Mais avec l'usure du voyage, on en est à notre 3ème paire chacun (et pourtant on est parti avec des bonnes chaussures genre Salomon ou north face ;)...). On écrira peut-être un article à ce sujet un de ces 4
Gravatar
Chronomundi (Bastien)
12/12/2014 05:06:15

http://www.chronomundi.fr/

Salut,

Super article comme on les aime, pleins d'infos utiles et pertinentes. Les randos en autonomie sur plusieurs jours nous font très très envie également... Notamment, nous avions commencé à nous renseigner avant de partir pour un trek long entre le choquequirao et le Machu Picchu. Pour le moment je ne me sens pas de randonner plus de 2 heures avec 15 kilos sur le dos :). On verra une fois en Amérique du sud, il nous reste quelques mois pour avoir la condition !!
Gravatar
Benoit(novomonde)
12/12/2014 11:19:33

http://www.novo-monde.com

Salut Bastien,

Comment ça va en Asie?

Pour la rando, si vous partez déjà sur 2-3 jours pour vous tester, tu peux t'en sortir avec 12-13 kgs (dépend aussi de ce que madame peut porter ;) ). Mais pas évident de faire moins que ça...
Ahhh le Choquequirao - Machu, si vous vous lancez, vous ne le regretterez pas. ça restera gravé dans vos mémoires...et dans vos muscles ;) (on sait de quoi on parle ;) ). Une rando pas évidente mais incroyable...
Gravatar
Adeline
20/12/2014 16:10:09

http://ad-ventures.fr

En voilà un article qui nous intéresse :D !!!

Trek en solo on en rêve...
Au Népal on a eu peur de se jeter à l'eau donc on a pris un guide. Vu les intempéries on ne regrette pas car avec toute la neige au sommet et notre manque d'expérience je pense qu'on aurait pu se perdre.
Mais on s'est dit que la prochaine fois qu'on y retournera c'est sur on tentera le coup !!!

On vient de faire 2 trek assez faciles au Myanmar et là encore organisés. On s'est un peu renseigné pour les faire solo et on a souvent eu les mêmes réponses. A savoir:
- Pas conseillé
- Pas sur que les habitants vous héberge dans les villages
- Le gouvernement n'est pas pour
Bref dans un pays qui s'est ouvert au tourisme il n'y a pas longtemps on ne voulait pas faire nos malins et se faire remarquer!!
On doit bien avoué qu'on a très bien mangé à chaque fois, qu'on a découvert différentes saveurs, que nous avons dormir chez les habitants et qu'on a eu des explications sur des tas de choses mais qu'est ce que c'est PENIBLE d'avoir un rythme imposé !!! GRRRRR

Du coup on a trop hâte de tenter ENFIN l'expérience !! Peut être en Nouvelle Zélande.... :D

Il va bien falloir qu'on se jette à l'eau un jour non d'une petite cacahouète.

Merci pour toutes ces infos sur le matériel, toute cette bonne humeur et cette motivation qui donne envie de vivre la même expérience !


Gravatar
Matthieu
26/12/2014 17:45:45

Très chers bloggeurs,

Très bon article, ça ne surprend plus.

Un petit commentaire sur la carte topographique nécessaire pour un trek. Nous utilisons toujours l'application ViewRangerGPS basé sur un réseau de cartes gratuites (c'est très complet), tu télécharges les cartes à ton hostal par exemple, puis tu les consultes off-line quand tu as un doute. Ca sous-entend d'amener un téléphone ou une tablette (entre 100 et 300g non négligeables c'est vrai) avec soi mais on juge important de pouvoir passer un appel d'urgence (quand réseau il y a...).
On cumule cette appli avec wikiloc.es qui permet de consulter les traces trekking enregistrées par d'autres marcheurs. Ca permet de se donner des idées également.

On s'est rencontré de manière extrêmement brève en prenant le bus du terminal omnibus de Bariloche jusqu'au centre-ville, vous rentriez dans votre hostal hors-ville. C'était un plaisir de discutailler avec vous.

Je suis sur Buenos Aires jusqu'au 12 Janvier si vous voulez prendre un thé ou un schwepps citron !

Profitez bien de votre voyage et bon courage pour les tours du Paine.

Matthieu
Gravatar
Benoit(novomonde)
27/12/2014 10:39:30

http://www.novo-monde.com

Salut Adeline,

C'est certain qu'au Nepal vous avez bien fait avec les conditions que vous avez vécues... On n'est pas fous non plus, on part seul seulement si les conditions le permettent et que les chemins sont balisés... on n'a pas non plus l'expérience pour partir dans la pampa avec boussole et carte façon "Indiana Jones" ;)... Mais c'est sur qu'en temps normal, le Nepal ça doit être un pays qui se prette bien à la randonnée en solo (on a déjà rencontré pas mal de voyageurs qui ont tenté l'expérience)
Mais sinon, d'une manière général (vu que tu parles aussi du Myanmar), je dirais que l'Amérique du sud se prette beaucoup mieux que l'Asie pour la randonnée en solo. Dans des pays comme le Chili, l'Argentine, le Pérou ou encore l'Equateur, il y'a des parcs nationaux avec des sentiers, des refuges, des endroits pour camper etc... Il y'a beaucoup moins cette culture du trekking en Asie. Mais vous pourrez sans aucun doute vous essayer à la rando en solo en Nouvelle Zélande... c'est quand même un des pays les plus connu pour le trekking ;)

Gravatar
Benoit(novomonde)
27/12/2014 10:49:44

http://www.novo-monde.com

Salut Matthieu,

Un plaisir d'avoir fait ta connaissance brièvement à Bariloche ;)... Et merci pour ces précieux conseils car je ne connaissais ni l'appli ni wikiloc.es . J'essaierais ça à la prochaine rando pour voir (même si ça sera certainement en Suisse, on rentre tout juste du circuit Paine ;) ). On aussi toujours notre portable sur nous de toute façon (et on n'est pas à 100gr près ;) )
Pour Buenos Aires ça serait avec plaisir. On part le 8 janvier pour la Finlande depuis la capitale mais on sera avec le père de Fabienne donc je ne peux rien te promettre... On risque de passer vraiment en coup de vent... C'est un peu dommage mais on ne peut pas toujours tout faire ;).

On se tient au jus dans tous les cas ;)... Salutations de Puerto Natales
Gravatar
Marjorie / Histoire à Vivre
24/01/2015 13:05:03

http://www.histoireavivre.com

Ah ah Benoît ! Le leggins à fleurs t'a immortalisé ! lol
Je confirme, les bâtons sont indispensables pour toute rando. Depuis que je m'y suis mise ici en Haute-Savoie, je ne peux plus m'en passer, ça aide, ça soutient, ça muscle les bras et les épaules. Et ce sont de beaux Quechua rose fuchsia, ma couleur préférée :-p
Bisous
Marjorie
Gravatar
Pierre
13/10/2015 11:19:19

Coucou novomonde !!! Ma copine et moi partons sur vos traces au Pérou, on s'est largement inspiré de votre blog (il déchire tellement..) et votre trek en autonomie complète nous a plus qu'inspiré :) quelques questions persistent pourtant dans nos caboches.. surtout nuveau sécurité. Je me demandais si lors de vos étapes en bus, vous aviez vos sacs avec vous où s'ils étaient en soute ? Et s'ils étaient en soute aviez vous prévue des cadenas types chaines ?
La même question me tracasse lors de la visite du site archéologique choquequirao.. est ce que vous laissiez vos affaires dans la tente sans survaillance ni cadenas ou est ce que vous aviez tout replié et attaché, ou encore tout gardé avec vous ? Encore merci pour votre site ! Continuez à rever comme cela et à profiter de la vie !

Pierre et marine
Gravatar
Fabienne
13/10/2015 13:24:06

http://www.novo-monde.com

Hello Pierre!
Merci pour ton message!!!
Pour te répondre pour le bus ça dépendait. Le plus souvent possible on mettait les sacs dans les housses qu'on fermait ensuite avec un cadenas avant de les mettre en soute. On n'a jamais eu le moindre souci comme ça et en plus les sacs sont protégés (genre une fois y a eu une fuite de kérozène dans la soute, et tous ceux qui n'avaient pas de housses se sont retrouvés avec leur sacs imbibés de benzine!!!)
Par contre on n'avait jamais de grande valaur dans les gros backpacks. On avait chacun un petit sac à dos qu'on portait à l'avant et qu'on prenait avec nous dans les bus. Dans ce sacs on avait notre argent, ordinateurs, appareils éléctroniques et passeport. En soute on avait uniquement nos habits, les cables pour recharger le matos et des photocopies des passeports.

Lors des treks on avait prévu 2 petits cadenas pour fermer les 2 portes de notre "maison". Mais c'est plus symbollique car bien évidemment une tente s'ouvre sans souci d'un coup de couteau. ;)
Mais à nouveau, on ne laissait jamais de grande valeur dans la tente, on prenait toujours les sous, passeports et éléctroniques sur nous (lors des treks les ordis restaient dans les auberges).

Mais ne vous faites pas trop de soucis! Un peu de bon sens, un soupçon de chance et tout se passera pour le mieux!
Gravatar
Manue & Julien
03/02/2016 13:01:27

http://giromondo.fr

Salut vous 2,
On est en train de préparer notre premier trek itinérant en autonomie (Overlad Track en Tasmanie), et suite à la lecture de vos différents articles sur le sujet on est curieux de savoir comment vous avez fait pour le pain?? Car avec nous, ça ne ressemble plus à rien au bout de 3-4 jours, et à priori vous avez pu en manger sans difficulté durant chaque trek. Peut-être avec du pain de mie?
Et concernant le réchaud à essence: faut-il le vider avant de prendre l'avion?
Merci d’avance pour votre secret!
Manue & Julien
Gravatar
Fabienne
03/02/2016 23:52:36

http://www.novo-monde.com

Hello Manue et Julien!

Merci pour votre message!
Hmm alors le pain on en avait toujours, pas toujours très frais mais on en avait! :) haha
Mais sinon si vous trouvez (ce n'est de loin pas toujours le cas) le pain de seigle c'est le top!
Sinon nous partions aussi avec du pain toast... Pas aussi nourrissant, prend pas mal de place, mais ça se garde bien!
Sinon le plan B, que nous avons utilisé par exemple pour les 10 jours au Machu c'est les wrap de fajitas, donc en gros des gallettes de mais souples. Bien emballées elles se gardent en général pas trop mal!

Pour le réchaud faut vraiment se gaffer (on a failli du laisser la bouteille à un aéroport) en fait la bouteille doit non seulement être vide, mais théoriquement elle ne doit pas sentir l'alcool ou l'essence! Bref sur le moment on a réussi à s'en sortir en la rincant aux toilettes à côté du check-in (en y mettant une sacrée dose de savon), mais sinon le meilleur moyen de nettoyer et d'éliminer l'odeur c'est de l'huile ;)

Mais après ça dépend du zèle des mecs hein... Sur 12 vols on nous a posé la question que 1 fois! :)

Bon trek à vous 2 en tout cas!
salutations de Suisse,
Fabienne
Commentez l'article

Commentez l'article !